Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 21:10

george.jpgViolette Gustafson est une adolescente de treize ans qui s'est juré qu'il ne fallait pas qu'elle tombe amoureuse, même pas de Jean-Paul, ce nouvel élève francophone pas si mal du tout ... Pour elle, l'amour est synonyme de cata depuis que ses parents sont séparés. Son père, désormais installé à Los Angeles, vit avec Jennica, sa nouvelle compagne un brin bimbo, et leur jumelles. Violette est, elle, restée avec sa mère Ingrid et sa petite soeur, Rosie à Vancouver.
Les femmes Gustafson ont leurs petits rituels, notamment celui de se retrouver tous les vendredis soir autour d'un DVD .. Mais ce soir finalement, Ingris a un rendez-vous galant. Pour Violette, ce jour marque le début de tout un plan d'attaque visant à caser sa mère avec un homme qui la mériterait ! Car selon Violette, aucun des prétendants de sa mère n'est à la hauteur, tantôt alcoolique, tantôt allergique aux enfants, tantôt juste inintéressant ... Elle a du mal à comprendre d'ailleurs que sa mère tienne tant à retrouver un homme dans sa vie et enchaîne ainsi les rencarts malheureux, sous les bons (?)  conseils de son amie Karen.
Notre jeune héroïne n'hésitera pas alors à enquêter sur le nouvel amoureux de sa mère, Dudley "la saucisse" Wiener, entourée de Phoebe, sa fidèle amie, et de Jean-Paul . Mais ce n'est pas tout, l'adolescente à la forte tête, pense trouver la solution en écrivant à George Clooney. En effet, coiffeuse sur les plateaux de cinéma, sa maman le rencontra quelques années auparavant ...  Cette aventure ne sera pas sans repos, car en plus de protèger sa mère, Violette doit faire face aux petits tracas et bobos de la vie d'une collègienne.

Ce roman drôle et tendre à la fois aborde le sujet déjà souvent traité de la séparation, mais avec beaucoup de délicatesse et de drôlerie, grâce notamment à son espiègle héroïne écorchée vive et truculente à souhait. Les scènes parfois loufoques sont également pleines de profondeur sur les interrogations de cette jeune fille, qui doit faire le deuil de la séparation de ses parents et accepter l'arrivée de sa belle-mère et de ses deux demies-soeurs. Cette quête d'un nouvel équilibre permet également à Violette de mieux comprendre les rapports complexes des adultes et que la relation de ses parents n'était peut-être pas aussi idyllique que ce qu'elle imaginait ... Un joli roman jeunesse, au rythme trépidant, que l'on croque d'un trait !

Dear George Clooney.
Susin Nielsen.
Editions Hélium.
194 pages. 13,90€. ISBN : 978-2-358-51079-0
 

A voir !

La présentation du roman dans l'émission de Denis Cheissoux, L'as-tu lu mon p'tit loup ?
Le site de Susin Nielsen
Le site des éditions Hélium

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 21:46

AdieuchaussetteGRAND.jpgChaussette est un peu trop patapouf. Ce gros lapin, un poil dodu, un poil nonchalant, est un compagnon de jeu un peu nul, qui a déjà réussi à jouer au foot ou à la bagarre avec un lapin ?  Enfin c'est ce que commence à penser son petit maître. C'est quand même moins drôle que des copains un lapin buffle, si encore il pouvait monter dessus pour se balader ... Enfin, il n'est plus un bébé, il va bien arriver à l'abandonner dans la forêt. C'est que Chaussette n'est pas très malin non plus, il ne comprend pas le pauvre qu'il doit rester seul dans cette forêt. Obligé de l'attacher, son petit maître risque de se poser beaucoup de questions, une fois les talons tournés ...

Cette charmante histoire qui se finit bien, est pleine de fraîcheur et de candeur avec ce petit bonhomme qui se pose tant de questions sur l'amitié et l'abandon. Les pas se suivent et ne se ressemblent pas : cette promenade en forêt les fera grandir tous les deux, et qui sait sera-t-elle l'occasion de se faire de nouveaux amis ... Une belle histoire touchante et émouvante. Dès 5 ans.

 

Adieu Chaussette
Benjamin Chaud.
Editions Hélium.
30 pages. 14,90€. ISBN : 978-2-358-51039-4

A voir !

Un interview de Benjamin Chaud
Le site des editions Hélium

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 17:12

VIGAN.gifNous sommes le 20 mai. Ce matin, Mathilde sait que quelque chose va changer. Cela est palpable et inévitable. La voyante lui avait dit. Un homme va changer sa vie. Elle se raccroche à cette idée, comme à une idée magique qui conjure le mauvais sort. Veuve et maman solo, elle a su faire face

Mathilde, cadre marketing, prend chaque jour le métro en direction de son travail. Chaque jour, le même trajet, les mêmes gestes, les mêmes stations avant le non-évènement de son arrivée. Car si elle se présente à son travail quotidiennement et fidèlement, nulle mission l'attend malgré son statut et son salaire. Mathilde sombre depuis quelques temps et commence à perdre pied face à ce vide émotionnel, intellectuel et physique de ce harcèlement  qui l'engloutit. Brillante adjointe, subitement placardisée, elle ne connaît qu'une humiliation permanente et croissante, jusqu'à ce 20 mai, où on lui annonce que son bureau a été vidé et est délocalisé près des toilettes, sans même un poste de travail.

Pour Thibault lui, médecin aux Urgences médicales de Paris, les journées se suivent et ne se ressemblent pas. Il croise des personnes brisées, abîmées par la maladie ou par la vie, des situations de détresse. Il ne voit sans cesse que le rude et le laid de la vie. Pour lui, Lila est son ilôt, une respiration dans ce monde sombre. Subjugué par elle et sous son emprise, il ne connaît cependant pas un amour réciproque. Mais aujourd'hui, c'est décidé, il sera plus fort, il arrivera à se séparer de Lila ...

Loin d'être un conte de fées moderne, Les Heureuse souterraines sont un véritable pamphlet social nous plonge dans ces tunnels noirs et crasseux des sous-terrains de Paris, ceux de la métropole anonyme, qui charrie chaque jour un flot impétueux de voyageurs-travailleurs, dans un ballet permanent. Parmi eux, ces deux êtres au bout de leur solitude. Mathilde est certainement le personnage qui émeut le plus, tant son combat est sans commune mesure avec le chagrin de Thibault.  Comme eux, nous aimerions croire en des jours meilleurs, mais l'on sent au fil des pages, et des échappatoires possibles, le caractère définitif de certaines blessures,  qui même si elles cicatrisent, laissent des traces irrémédiables et définitives. Son écriture fluide et précise dresse un portrait sans concession, quasi clinique du harcèlement : l'humiliation, les remontrances injustifiées, l'isolement progressif, les accès bloqués ... Son ton demeure juste de bout en bout, ne tombe jamais dans le pathos, tout en dénonçant sans excès une société qui marche sur la tête, broyant l'humain dès le moindre faux pas et exerçant une violence pernicieuse.  Un roman qui coupe le souffle. Prix du roman de l'entreprise 2009.

Les heures souterraines.
Delphine de Vigan.
Editions JC Lattès.
299 pages. 17€. ISBN : 978-2-7096-3040-5

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 21:21

nina.gifNina a un oreiller tout ramollo, sans aucun rêve dedans. Lorsque sa maman lui offre un nouvel oreiller, tout neuf, en véritables plumes d'oie, dodu et chaleureux à souhait, commence une nouvelle vie pour Nina, une vie nocturne très riche et intense pleine de rêves doux et farfelus. En pénétrant dans cet univers des rêves, Nina fait une drôle de découverte, en utilisant l'oreiller de quelqu'un d'autre, elle accède aux rêves de cette personne. Une surprise étonnante attendra Nina.

Dans ce bel album pastel, illustré par Alexandra Pichard, Maylis de Kerangal nous emmène dans un univers cotonneux et chaudement délicieux, qui nous donne envie de filer sous la couette pour faire de beaux rêves.
Cette première incursion dans le monde de la littérature de jeunesse en tant qu'auteur, est une belle réussite pleine de poésie et de tendresse. Nous suivons cette petite fille, nouvellement rêveuse, dans son quotidien, avec son entourage, qu'elle aime ou apprécie moins, comme cet étrange voisin. Grâce à cette étonnante magie, elle découvre d'un oeil nouveau les désirs des uns et des autres, ce qui les rend plus encore attachants ou peut surprendre Nina à plus d'un titre !

 

Nina et les oreillers.
Maylis de Kerangal, Alexandra Pichard.
Editions Hélium.
26 pages. 14,90€. ISBN : 978-2-358-51046-2

A voir !

Le site d'Alexandra Pichard

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 23:59

shutterstock_89188072.jpg

 

"Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l'opportunité dans chaque difficulté"
Winston Churchill.

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 21:31

non-non-et-non.jpgCa y est ! Les deux ans arrivent ... Comme les bactéries qui attaquent le yaourt à minuit tapant dès qu'il périme, votre adorable bout de chou commence, si ce n'est déjà fait, à marteler à tue-tête "non" à peu près toutes les questions ou phrases que vous pouvez dire. Dialogues de sourd en vue ensemble ou en société ... Tu t'appelles comment ? NOn ... Ok bon ... 

Pourtant savoir dire non est essentiel à notre équilibre et pour savoir mieux apprécier le oui donné ou reçu. Aussi de petites histoires peuvent accompagner les petits récalcitrants à découvrir le pouvoir du non et celui du oui ! Parmi celles-ci, deux petits albums illustrent des moments précis de la vie quotidienne.

Non, non et non ! de Mireille d'Allancé, auteur notamment de Grosse Colère. Octave est un jeune ourson qui doit aller à l'école pour la première fois ! Bien évidemment, il n'en a aucune envie, alors il va être difficile pour lui de se montrer obéissant et coopératif. Qui savoir-dire-non.jpgsaura l'amadouer ? Sa maman ? Sa maîtresse ? Ses camarades ? Ou bien ... Ce petit album qui permet aussi de préparer l'enfant à la rentrée en maternelle propose une chute adorable

Il faut savoir dire non. Et Malika Doray de nous montrer un lapin malicieux à table, décidant de faire tourner en bourrique sa maman : des carottes avec feuille, des carottes sans feuilles, en rondelles ou entières, rien ne va ! Difficile de manger dans cs conditions-là ... Et comment dire oui ?

Non, non et non !
Mireille d'Allancé.
L'Ecole des loisirs.
24 pages. 11€. ISBN  : 2-211-06053-6

Il faut savoir dire non !
Malika Doray.
L'Ecole des loisirs. Collection "Loulou et compagnie".
24 pages. 9,80€. ISBN : 2-211-08310-2

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 20:50

femelles.jpgMais qui sont ces femelles ? Des femmes, âgées ou en devenir, anti-héroïnes à la dangerosité dissimulée, cachée, tapie dans l'ombre ... Des femmes dangereuses car capables de tuer.

Quand Oates quitte le roman pour la nouvelle, cela donne neuf pépites au charme glauque et fascinant. Sa verve et son style sont toujours au service d'un imaginaire affûté comme la lame d'un couteau. En quelques lignes, Oates vous balade d'un univers à l'autre, dans neuf nouvelles bâties sur le roc : intrigues solides, suspens manié de main de maître et acuité spéciale pour dépeindre les accidentés de la vie et une société américaine trouble et bien moins polissée que l'image qu'elle se prête.

Chaque nouvelle est une fenêtre sur un monde différent, dans un cadre ordinaire avec des personnalités décalées ou communes, amenées à commettre l'irréparable, que ce soit la douce épouse dévouée mais manipulée (Avec l'aide de Dieu), la petite fille délaissée jalouse de son petit frère (Banshee) ou l'étrange Poupée, une jeune lolita, prostituée par son père, (dans un secteur bien spécifique "Ne Pas Toucher") ou bien encore cette infirmière pratiquant l'euthanasie (Ange de miséricorde),  cette femme seule, élevant sa fille, à l'amant d'un soir brutal et invasif (Dis-moi que tu me pardonnes), la femme adultère liquidant son mari (Faim).  Toutes ces femmes sont peu ou prou des femmes apparemment inoffensives, jusqu'au point de rupture, atteint dans une tension grisante. Et c'est là que réside tout le génie de Joyce Carol Oates, qui montre l'inextricable chemin de ruine qu'elles empruntent, dans une suggestion par petites touches, qui ne laisse jamais l'intrigue se dévoiler totalement.

Membre de l'Académie américaine des arts et des lettres depuis 2008, professeur de littérature anglaise à Princeton, Oates est un auteur phare de la littérature américaine contemporaine.

Les Femelles
Joyce Carol Oates.
Editions Philippe Rey.
281 pages. 19,80€. ISBN :  978-2-84876-096-4

Le site des éditions Philippe Rey

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 21:42

pedro-a-100-a-l-heure-5524-450-450.jpgPédro le facteur adore son travail. Il se fait un devoir et un honneur de remplir sa mission non seulement correctement mais dans les délais impartis selon une chronologie bien précise. Bien que très apprécié, Pédro ne se laisse guère divertir par les nombreuses rencontres qu'il fait : non, il n'a pas le temps pour un lait tiède à la ferme des Martins, pas plus de temps non plus pour goûter une des délicieuses miches de pain d'Henri ... jusqu'à ce qu'il croise la route de la douce institutrice mademoiselle  Louise. Elle aussi est éconduite : pas le temps de boire un verre chez Jules ! Mais Pédro est tout troublé. Le soir, il s'endort en pensant à mademoiselle Louise. C'est en trouvant une de ses lettres le lendemain que Pédro comprendra alors que s'il est bien d'arriver à temps, peut-être est-il mieux de savoir le prendre de temps en temps ...

Ce bel album illustré par Clotilde Perrin vous invite à prendre le temps, à profiter de cette histoire un brin poétique et romantique concoctée par Raphaële Frier. Savourez chaque petit détail des compositions  colorées et de Clotilde Perrin très riche en surprises et prenez le temps de découvrir la lenteur et le savoir-vivre avec votre enfant. Un moment tendre à partager.

A voir !

Le site de Clotilde Perrin

Le site des éditions Fleurus

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 14:43

allumer.jpgQui n'aurait pas envie de liquider un chat pédant et prétentieux qui vous regarde de haut l'oeil torve ? En tout cas, de le remettre à sa place, direction la chasse aux souris en extérieur ... Ce n'est certainement pas Raymond, qui trouerait bien la peau de Bastos - Bastos, un nom prédestiné ! Il ne pait rien pour attendre ce maudit chat, même si en attendant, Mine, la femme de Raymond, arrive encore une fois à amadouer son homme ... Il faut dire que la Mine a d'autres soucis en tête, à commencer par son petit-fils Rémi, dont l'eczéma ne guérit pas et pour qui Raymond, guérisseur appréciant à ses heures les vertus médicales (mais pas que) des plantes, représente un peu la "dernière" chance. C'est qu'ils vont s'amadouer eux aussi, le petit garçon en souffrance et le grand-père philosophe, et qui sait, Raymond reverra sa fille Josette ...  Tout semble trouver un certain équilibre, jusqu'à ce que Martial, le père de Rémi, rencontre un cerf, et c'est tout le village qui pourrait bien prendre un nouveau virage ....

Premier roman de Barbara Constantine, Allumer le chat, vous transporte dans l'univers de personnes quelques peu ordinaires, dotés d'une humanité à géométrie variable, comme vous et moi, plongées dans des aventures surprenantes, un brin rocambolesques. Les destins se croisent, se défont et se refaçonnent au fil des pages. L'ensemble de ces joyeux drilles ont tous leurs petites ou grandes misères,  et chacun a voix au chapître tour à tour ce qui rend ce roman polyphonique vivant et authentique, portraiturant ainsi de véritables tranches de vie et de "véritables" personnalités, attachantes, déjantées, taillées dans le roc, douces ou encore rudes et peu commodes.

La gouaille franche et joyeuse de Barbara Constantine apporte un grand vent frais et  plaisant dans la littérature. Une belle entrée joliment saluée par Daniel Picouly, qui résume à merveille ce premier opus : " "Bonne nouvelle ! Les Deschiens ont fait un enfant à Queneau et le chat se porte bien. Allumer le chat, c’est un feu d’artifices."

Allumer le chat
Barbara Constantine.
Editions Calmann-Lévy.
261 pages. 14,50€. ISBN : 978-2-7021-3756-7

A voir !

Le blog de Barbara Constantine

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 22:32

faim.gif"J'ai faim, j'ai faim, j'ai faim". Mais que peut-il arriver lorsqu'un ogre affamé, croise une sorcière puis un loup ? Comment pouvoir satisfaire cette si grosse faim d'ogre qu'une tarte ou un ragoût de cochon ne peut rassasier ?

Petit album drôle avec une chute épatante et pour la peine vraiment inattendue, Une faim d'ogre conquiert l'appétit des apprentis lecteurs en recherche de sensations fortes. Original et drôle, cartonné cela en fait un album d'éveil aux couleurs franches dès tout-petit, et dès 3 ans, l'enfant en appréciera toutes les subtilités !

 

 

Une faim d'ogre.
De Jean Leroy. Illustré par Matthieu Maudet.
L'école des loisirs. Collection "Loulou et compagnie".
28 pages. 9,50€. ISBN : 978-2-211-20493-4

A voir !

Le blog de Jean Leroy
Le blog de Matthieu Maudet

Partager cet article
Repost0

Prenez votre temps et lisez

Où Est-Ce ?

Le nez dedans

Participez !

Redécouvrez-Les ...

  • Changement de plateforme !
    Désormais vous retrouverez mes chroniques sur le site http://www.lire-ecouter-voir.com Au plaisir de vous y retrouver :)
  • Les Prizzi, de Richard Condon
    En octobre dernier est paru le premier tome de la série policière consacré aux "Prizzi", une famille mafieuse issue de l'imagination de feu Richard Condon. Car s'il s'agit d'une première parution en France, le satiriste mit au monde ces drôles de mafieux...
  • Yacouba, Kibwé, Yacoubwé de Dedieu
    Finalement entre deux révisions et la préparation du second semestre, il m'est plus dur que prévu de reprendre le rythme désiré, cependant je garde toujours un oeil sur la littérature de jeunesse, et espère vous proposer quelques titres de littérature...
  • Splat, agent secret
    Les amoureux de Splat, le chat duveteux et pelucheux seront ravis de le retrouver en agent secret ! Collectionneur de canards fabriqués par son papa, il s'aperçoit un jour que l'un d'entre eux a disparu. Ceci est d'autant plus étrange que le lendemain,...
  • Le cirque des illusions
    Bienvenue dans ce drôle de cirque où l'oeil est dupé par de malicieux trompe-l'oeil ! Conçu comme un spectacle par Etsuko Watanabe, il nous présenté par un Monsieur Loyal que nous retrouvons tout au long des pages ! Suivez Monsieur Papadon, il vous entrainera...

Juke-Box

Découvrez la playlist Blog avec Simon & Garfunkel


Découvrez la Radio Jazz vocal

Suivez le blog !

A propos ...

Droits d'auteur

Creative Commons License






J'y suis référencée


Je participe
Revue In-Fusion
Culturopoing



Je soutiens ces programmes.

Nethique.info